Responsabilité sociale

Responsabilité social

 

Notre engagement envers l’environnement

Chez Acklands-Grainger, nous envisageons notre engagement envers l’environnement de deux points de vue :

Tout d’abord, nous avons un certain nombre d’initiatives en place pour réduire l’impact des opérations commerciales sur notre environnement. Celles-ci comprennent :

  • Des solutions d’éclairage écoénergétiques dans nos installations, y compris le remplacement des lampes halogènes et T12 par des lampes T8, T5 et à DEL
  • Des programmes de recyclage dans nos installations
  • L’impression de notre catalogue sur du papier approuvé par le Forest Stewardship Council (FSC)
  • Nous travaillons avec nos fournisseurs pour offrir des produits et des services qui aident nos clients à atteindre leurs objectifs en matière de développement durable
  • Notre centre de distribution à Caledon, en Ontario, et notre succursale de St-Laurent, au Québec, sont certifiés LEED et nous avons également sollicité la certification LEED de notre siège social à Thornhill, en Ontario.

 

Ensuite, notre force de vente travaille avec les clients intéressés pour les aider à faire de meilleurs choix environnementaux dans leurs entreprises. L’assortiment de produits respectueux de l’environnement d’Acklands-Grainger est marqué de l’indication « vert » dans notre catalogue figurant parmi les meilleurs du secteur.

 

Servir nos communautés

Acklands-Grainger est également un partenaire fondateur national du programme d’intervention en cas de catastrophe Partenaires dans l’action de la Croix-Rouge canadienne. Ce programme prépare les employés des organisations à se mobiliser en tant que réseau de bénévoles communautaires en cas de catastrophes de grande ampleur.

De plus, la compagnie s’engage activement auprès du développement des autochtones, notamment grâce à sa collaboration avec le Conseil canadien pour le commerce autochtone, et de la diversité des fournisseurs, en soutenant le Canadian Aboriginal and Minority Supplier Council.

Acklands-Grainger est aux premiers stades de l’élaboration d’un troisième pilier d’investissements communautaires axé sur le développement des métiers spécialisés.